Accueil > RTL > Alchémille , Pâques et le manteau de Notre-Dame

RTL


Alchémille , Pâques et le manteau de Notre-Dame


Alchémille , Pâques et le manteau de Notre-Dame

Thierry Denis nous parle de l'Alchémille, Pâques et le manteau de Notre-Dame 

Lien disponible pour écouter la chronique sur RTL

 Nous allons parler d’une plante vivace rustique, qui a un feuillage vert velouté ravissant. Elle a un nom savant, un peu compliqué.

L’alchemilla mollis.  Appelez-la alchémille, tout simplement. Excellent couvre sol, pour le soleil et la mi-ombre. De la taille d’un ballon de football.  Une fleur hyper facile.  J’ai plein de bonnes raisons d’en parler aujourd’hui.

La première,  Alchémille est une authentique plante de Jardin de Curé. Donc, toute à son affaire en ce dimanche de Pâques...

Ces petites feuilles, vert fais, sont charmantes !

Fringantes au printemps. Qu’il gèle ou qu’il fasse chaud. Son feuillage de velours  est étonnant. Il capte la rosée. Le matin, les feuilles sont  ourlées de petites perles d’eau. Ca fait craquer les jardiniers

Je confirme, c’est vrai. Même avec la chaleur du studio d’RTL, votre achémille est scintillante.  La floraison, c’est pour bientôt.

A la Pentecôte. Pâques et Pentecôte, vous voyez, c’est vraiment une plante de Jardin de Curé. Et si jolie. Un brouillard de  petites fleurs couleur tilleul fluo. Un vert amande, si frais et joyeux. On en fait de ravissants bouquets.

La floraison dure jusqu’à la mi-juillet. Attention, dès que l’alchémille commence à faner, il faut la raser, à la cisaille !

C’est  brutal mais efficace car cette coupe sans pitié fait repousser l’alchémille avec un nouveau feuillage, aussi gai que celui de Pâques. Et elle fleurit une seconde fois, dès le 15 août.  Le jour de l’Assomption.

C’est définitivement une plante de jardin de Curé. On peut la cultiver en pot.

Pas de souci, sur un balcon, aussi bien qu’au jardin. Alchémille a bon caractère et s’accommode de tout. Même des jardiniers aux abonnés absents.

Alchémille, c’est un drôle de nom mérité. Alchémille vient d’alchimiste.  Au Moyen Age, les alchimistes, les ancêtres de nos scientifiques du CNRS, recueillaient les gouttes de rosées qui ourlent son feuillage.  Cette rosée, eau, appelée eau céleste, était considérée comme la plus pure et entrait dans la fabrication de la pierre philosophale...

Une dernière bonne raison pour parler de cette plante en ce jour de Pâques ?

Lundi dernier, la toiture de Notre-Dame de Paris a été ravagée par un horrible incendie. Dans le monde entier, ça été un choc. Une tristesse. Or, au Moyen Age, l’alchémille, cette plante pleine de vertus, était vouée à la Vierge Marie. Notre-Dame.
On l’appelait le manteau de Notre Dame.

Le manteau de Notre Dame, comme le toit de la cathédrale de Notre Dame de Paris qui vient de bruler. 

Oui. En ce jour de Pâques,  jour de résurrection, raconter la petite histoire de l’alchémille mollis, le manteau de Notre Dame, cette petite plante vivace intrépide qui repousse d’année en année... nous donne l’espoir que Notre Dame de Paris, symbole de la France, sera restaurée bientôt et aussi merveilleuse qu’avant.





Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique