Accueil > RTL > L'histoire des châtaignes et du châtaignier

RTL


L'histoire des châtaignes et du châtaignier


Thierry Denis nous parle des châtaignes et du châtaignier

Pas de lien disponible pour écouter la chronique sur RTL

 

Des châtaignes que je viens de récolter, chez moi, dans le Morvan.

Le sud du Morvan est un pays de châtaigniers, depuis 2000 ans. Comme le Périgord, les Cévènnes, l’Ardèche et la Corse. Cet arbre au nom bien français, est pourtant originaire d’Asie mineure. Ce sont les romains qui, les premiers, en ont plantés chez nous.

Pour nourrir l’armée romaine, dans les régions où les céréales étaient médiocres. La châtaigne est presque un plat complet. Bourré  de vitamines C.

Un vrai arbre à pain !

Délicieux, en plus. Jusqu’au 19ième siècle, bien des paysans s’en nourrissaient. Aujourdhui, c’est un met de luxe, avec les fameux marrons glacés que l’on offre à Noël.

Le châtaignier pousse facilement  et vite. Sauf dans les terrains calcaires, où il est malheureux. Un bon point, il résiste au froid.

C’est un bel arbre dans un jardin. Le rival du chêne. Aussi grand.  Avec un feuillage splendide au printemps. En plus, les châtaignes, avouez, c’est meilleur que les glands. Mais surtout, surtout, la floraison d’été du châtaignier est fabuleuse. En juin/juillet, des milliers de chatons crème au beurre, au parfum sucré qui enivre les abeilles.

Les fruits grossissent au fil de l’été,  protégés par  une armure piquante comme un bébé hérisson. Les botanistes appellent ces boules piquantes des bogues.  Des bogues vert très clair en été, puis presque dorées en automne, qui décorent le châtaignier comme des boules de Noël, avant de tomber sur le sol à la fin octobre.  Le feuillage du châtaignier s’embrase ensuite d’or, à la Toussaint et sa silhouette est superbe en hiver.

Un arbre beau toute l’année ! Et sacrémement utile. Les jeunes perches de chataignier font des piquets et des pergollas qui ne pourrissent pas. Mieux, autrefois dans le Morvan, on couvrait les toits de planchettes de chataigner, en guise d’ardoise ! 

Le châtaignier est bourré de qualité !

Dont les plus inattendues, les poutres de ce bois éloignent les mouches et chassent les araignées ! La célèbre charpente de la  grange dîmière de l’abbaye de Cluny, en Bourgogne, n’a pas eu la moindre toile d’araignée depuis le moyen age !

Un conseil pour la plantation : n’achetez pas votre chataignier au hasard. Demandez conseil à votre pépiniériste. Il y a des dizaines de variétés, aux qualités différentes. Et, surtout, ne croyez pas que celles à gros fruits soient les meilleures. La Petite Pourette des Cévennes est délicieuse !

Un jardinier ne doit jamais oublier quand il récolte les châtaignes que le nom latin de châtaignier, est Castanea... Castanea.
En Latin, Casta veut dire, chaste. Et Néa c’était le nom de l’une des plus jolies nymphes que cotoyaient les Dieux... Ravissante et sexy mais sage. Or, un jour, Jupiter a caressé le bas du dos de Néa. En insistant lourdement.

La réaction de Néa : une claque retentissante ! Jupiter, vexé, a métamorphosé la chaste Néa en Castanea. Castanea, le châtaignier, dont les fruits, protégés par des piquants, ne se prennent sans risque à pleine main.

 




Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique