Accueil > RTL > L'igname

RTL


L'igname


L'igname

Thierry Denis nous parle de l’igname ; un légume bien de chez nous

Lien pour écouter la chronique sur RTL

L’igname est un drôle de tubercule. Comme une patate géante, en plus rugueux. Les grosses font plusieurs kg .
L’igname, c’est ce légume encore plus riche en protéine que la pomme de terre, très appréciée en Afrique,  en Chine, au Vietnam, dans les Antilles françaises et la Nouvelle Calédonie. Le légume sacré des Kanaks, celui qui nourrit toute une famille.
C’est un légume anti-famine. On en voit de plus en plus souvent sur les étalages  en France.
L’igname était à l’honneur cette année, pour Noël et le jour de l’an. Vous l’avez peut-être découvert pendant ces fêtes. Mais vous pouvez en acheter jusqu’en juin. Un gros légume qui respire la santé, bon frit ou cuit à la vapeur, comme une pomme de terre, ou même parfois cru. Et même en gâteau !
L’igname est cultivée sous les tropiques. Mais aussi dans mon jardin du Morvan, j’en plante depuis 3 ans, avec de pas si mauvais résultats. On cultivait des ignames au Jardin du Roy, en France, dès le  18ème siècle ! Ce légume exubérant pousse comme un haricot grimpant géant que l’on palisse sur des tuteurs. C’est la racine que l’on mange.
Il y a aussi dans le val de Loire des maraichers qui le cultivent ! Avec succès, depuis 35 ans, entre Blois et Chambord, dans les charmantes communes de Saint Claude de Diray, Montlivaut et Vineuil. Plus de 500 tonnes d’ignames sont produites chaque année.
Les ignames vendus en France sont bien de chez nous, des ignames des petits producteurs. Sélectionnées par eux pour qu’elles soient plus rustiques et surtout pas trop longues. 50cm en moyenne. Ce qui est plus facile à cultiver. Les jardiniers avides de nouveautés devraient en acheter !
Et aussi en planter dans leur potager. Ces gros tubercules se gardent très bien en hiver, comme des dahlias, dans une pièce sombre et fraiche. Au printemps, il suffira d’en couper des tronçons de 10cm et de les enfouir dans la terre.
Ils vont reprendre et donner de nouveaux tubercules dans la terre, surtout si vous suivez les conseils des maraichers de Saint Claude de Diray. Ils couvrent de cendre de bois les tronçons d’igname avant de les planter en avril. La cendre empêche la pourriture.
Les tubercules sont top en automne et au début de l’hiver. Avouez, cultiver des ignames, c’est titillant. Les bons jardiniers, ça ose tout. C’est à ça qu’on les reconnait. Osons l’igname !
Nous pouvons même le faire sur un balcon, le tout c’est d’avoir un grand bac, profond, 60 cm au moins. L’igname est une jolie liane, ravissante quand elle grimpe sur des tiges de bambous. Le feuillage est ravissant, tout en or en automne.



Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique