Accueil > RTL > Le chionodoxa : splendide dans la neige

RTL


Le chionodoxa : splendide dans la neige


Le chionodoxa : splendide dans la neige

Thierry Denis nous parle du chionodoxa : splendide dans la neige

Lien pour écouter la chronique sur RTL


En septembre, les jardineries regorgent de bulbes à fleurs. C’est vraiment le moment de les acheter,  le plus tôt est le mieux. Ces bulbes, qui viennent d’arriver sur les étalages, n’ont qu’une envie : qu’on les enlève de  l’épouvantable emballage en plastique, qui les emprisonne, et qu’on les plante dans la terre de  nos jardins. Un bulbe planté en septembre s’enracine dans la foulée. Il sera superbe l’an prochain et vivra longtemps.
Quittons les jardins battus. A côtés des classiques comme les tulipes et les narcisses, il y a  des merveilles dans les jardineries, moins connues mais aussi robustes et qui méritent une place d’honneur dans nos jardins.
Mon coup de cœur un petit bulbe ultra rustique, à la limite de l’increvable et fleurit à la fin de l’hiver, le Chionodoxa.
Mon Chinodoxa vous semblera charmant quand vous saurez ce qu’il  veut dire en grec. Chione, c’est la neige. Et Doxa, c’est la splendeur. Alors, Chionodoxa, c’est la fleurette splendide dans la  neige qui tombe en mars dans mon Morvan. Un bulbe intrépide qui fait la nique au mauvais temps, comme un sourire avant le printemps.  
Le Chionodoxa ressemble à des étoiles,  bleu glaçon aux extrémités et blanches au centre. Accompagné d’un feuillage tout en finesse. Comptez 20 cm de haut. Extra en pot sur votre balcon. Ou en grandes taches dans mon jardin.
Il lui faut du soleil. Mais comme il est en feuille et en fleur en hiver, ce n’est pas un problème. Car en hiver, les arbres et les arbustes sont encore nus, sans feuilles et ne font donc pas d’ombre. La clarté ne manque pas au jardin. En mai quand les arbres se couvrent enfin de feuilles, le Chionodoxa s’endort et n’a plus besoin de soleil...
On pourrait donc le planter au pied d’une haie où tout est étouffé en été . Là où rien d’autre ne pousse. Et même sous un Lilas ou un marronnier. Ces endroits déshérités du jardin.
Et dans la pelouse, ce serait possible aussi. Le Chionodoxa pousse en tapis bleu dans l’herbe, qui devient alors plus souriante que nos moquettes vertes sans âme... Il suffit ensuite d’attendre que son feuillage disparaisse en mai pour passer le premier coup de tondeuse.
Le Chionodoxa aux étoiles bleu glaçon est vendu à un prix abordable, 4 euros les 20 bulbes dans les jardineries.




Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique