Accueil > RTL > Le secret d'un bon trou de plantation

RTL


Le secret d'un bon trou de plantation


Thierry Denis nous parle du secret d'un bon trou de plantation

Lien pour écouter la chronique sur RTL

 

Le printemps, c’est le moment des plantations des arbustes. Mes conseils pour mettre toutes les chances de son côté .

 D’abord, il faut creuser un bon trou. Ça semble facile mais en fait, ça demande un peu de réflexion. A ne jamais oublier, c’est la couche de terre du dessus qui est la plus riche. Les vingt-cinq premiers centimètres. C’est là où vivent la plupart des organismes qui aident les plantes à vivre.

Comme les vers de terre !

Ce sont les plus spectaculaires.  Mais il y en a bien d’autres. Microscopiques, presque invisibles. Dans un centimètre cube de terre pris près de la surface, un cube pas plus gros qu’une portion de « vache qui rit apéritif », il y a ... près d’un million d’êtres vivants !

Un million !

Ça parait dément mais c’est vrai. Champignons, algues, nématodes et surtout bactéries. Tout ça dans un centimètre cube. Une infinité d’être vivants, qui vivent en symbiose avec les racines.

Leur rôle, donnez à manger aux plantes. Il faut bien comprendre que les racines des végétaux sont incapables, sans aide, de manger la terre du jardin. La terre ne devient comestible que si elle a été « prédigérée » par ces millions de micro-organismes. Ce sont eux qui cuisinent les molécules de la terre et les rendent digestes pour les racines.

 

Alors, quand on creuse le trou de plantation il faut faire attention à cette couche de terre, si riche en vie!

Il faut la mettre à part.  Ne pas la mélanger avec la terre du fond du trou. Il faudra la remettre là où elle était, près de la surface.

Car ces millions d’être vivants, qui sont dans la terre superficielle, ont impérativement besoin d’air pour vivre. Cet air pénètre et circule dans les 25 premiers centimètres du sol. Pas en profondeur.

Donc, la terre superficielle, il faut la remettre sur le dessus quand on rebouche le trou.

La terre du fond du trou, on la remet dans le fond, la terre du dessus, on la remet sur le dessus. La reprise des plantes en dépend.

On dit souvent qu’il faut ajouter du terreau acheté en jardinerie dans la terre du trou de plantation. Ce n’est pas une très bonne idée. Déjà, si votre sol est pas si mauvais, pourquoi ajouter du terreau du commerce ?  Si au moins c’était du compost fait maison, je veux bien. Mais du terreau artificiel, je n’en vois vraiment pas l’intérêt.

On dit que quand on a un sol lourd et argileux, ce terreau peut l’améliorer.

Ca l’allège. Mais, est ce que c’est si bien ? Réfléchissons. Dans un sol lourd et argileux, si je rempli un trou avec un mélange de terre et de terreau du commerce, j’aurai, c’est vrai, un mélange moins dense que le reste du jardin plus léger... Mais qu’est ce qui va se passer en hiver quand mon terrain va se gorger d’eau ?

L’eau du terrain ira du plus dense au plus léger !

Et le trou de plantation deviendra un puisard, une piscine ! Pas bon pour les racines !

Donc oublions le terreau du commerce, il n’est pas toujours pas utile. Et respectons la vie incroyable des premiers centimètres de la terre du jardin !




Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique