Accueil > RTL > Noël, la colombe et la paix

RTL


Noël, la colombe et la paix


Noël, la colombe et la paix

Thierry Denis nous parle de Noël, de la colombe et de la paix

Lien pour écouter la chronique sur RTL

Quand il fait froid je reste au coin du feu et je dévore un livre captivant, édité aux éditions Delachaux et Niestlé, « une histoire naturelle de la Bible », écrit par Peter Goodfellow. La bible regorge de citations où la faune et la flore jouent un rôle majeur.
Les illustrations de ce livre sont superbes. Nous commençons par le commencement donc par le Paradis.
Paradis vient d’un mot perse qui signifie « jardin ». Tout un programme. Dans ce Paradis, il y a le fruit le plus célèbre de l’histoire,  la pomme !
Celle qu’Eve fait croquer par Adam. Le fruit de la connaissance du bien mais, hélas, aussi du mal. Ce qui est passionnant c’est que l’on sait aujourd’hui de quelle pomme il s’agit. Les botanistes ont découvert un excellent pommier sauvage dans les montagnes d’Asie Centrale. Il était déjà cultivé en Perse et en Mésopotamie à l’époque de la rédaction de la Bible. Son nom savant est Malus sieversii. Malus sieversii est l’ancêtre de tous les pommiers actuels y compris de nos bonnes vieilles variétés françaises .
Une histoire en ouvrant une autre, une fois la pomme croquée, Eve et Adam prennent conscience qu’ils sont nus. Et que ce n’est pas convenable. Ils cachent donc leur nudité avec une feuille de figuier !

Le figuier est le premier cache sexe de l’histoire. Heureusement, cet arbre a aussi des fruits délicieux. Et ils ne sont pas interdits. Les plantes de la bible ont donc parfois deux faces, une agréable,  une redoutable. Un exemple ultra célèbre, la vigne et Noé. Noé qui aime le vin d’un peu trop près...
Il s’enivre devant ses filles !
La première cuite littéraire de l’histoire. La vigne restera pourtant au cœur de la bible et de notre civilisation. La France ne serait pas ce qu’elle est sans les grands crus de bourgogne plantés par nos moines pour le vin de messe.
Et qui dit vigne, dit pain... le pain de la communion. Mais aussi le pain que, depuis Adam, nous devons gagner à la sueur de notre front. Caïn, fils d’Adam, était laboureur.
On a donc toujours cultivé le blé en Palestine .
Depuis l’invention de l’agriculture, voici 10.000 ans ! Les premiers champs de l’histoire c’est dans le croissant fertile, donc la Palestine. Car c’est là où poussent, à l’état sauvage, les ancêtres de tous nos blés. Nous ne pouvons plus vivre sans pain .
Une dernière plante de la bible qui est d’actualité . Je reviens à Noé. Noé le premier écolo de l’histoire car il sauve les animaux sur son arche pendant le déluge. Au bout de 40 jours, il lâche une colombe et celle-ci revient avec, en son bec, un rameau d’olivier. C’est le signe que la terre se dégage des eaux. La vie va pouvoir recommencer. Aujourd’hui encore la colombe et son rameau d’olivier est symbole de Paix.
 



Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique