Accueil > RTL > Une figue bonne comme un bonbon

RTL


Une figue bonne comme un bonbon


Une figue bonne comme un bonbon

Thierry Denis nous parle d'une figue bonne comme un bonbon

Lien pour écouter la chronique sur RTL


Nadine et Gilles, fidèles auditeurs d’RTL m’ont fait un cadeau gourmand : des figues fraiches !
Et pas n’importe quelles figues. Celles de leur jardin qui se trouve à Pougues les Eaux... Pougues les eaux, petite ville charmante du centre de la France, dans le Nivernais, près de la Loire. Un pays plutôt froid l’hiver, aux gelées fréquentes au printemps. Cela n’empêche pas Nadine et Gilles de récolter 10kg de figues sur leur figuier qu’ils ont planté il y a quatre ans...
La morale de cette histoire .
C’est qu’il n’est pas nécessaire d’habiter dans le Midi pour avoir des figues dans son jardin ! Bien sûr, il y a  des variétés de figuiers sensibles au froid mais il en existe aussi de bien rustiques. Les plus résistantes à l’hiver sont celles qui donnent des figues sur les rameaux de l’année, d’août à octobre. Comme le figuier de Nadine et Gilles. Elles ne sont pas très grosses de petites figues rondes comme une balle de ping-pong.  Mais dans le monde des figues, une taille modeste c’est parfois un avantage et les petites figues sont souvent délicieuses...
Vertes comme une laitue. Mais cela ne les empêche pas pourtant d’être bien mures. Regardez, j’en ai coupé une en deux : sa chair est rouge-rose à souhait.
Elles sont vraiement bonne, je n’ai jamais mangé de figues fraiches aussi fruitées que celles-ci... Aussi goûtues. J’ai tout croqué, y compris la peau. Elles fondent dans la bouche. Nadine et Gilles ne connaissent pas le nom de la variété qu’ils ont plantée, alors ils l’ont baptisé « bonbon ». La figue bonbon, je trouve que cela lui va fort bien.
Pour retrouver le nom de cette petite figue, j’ai consulté ma bible, en matière de figue, c’est le catalogue de la pépinière BAUD,  qui est à Vaison la Romaine, dans le Vaucluse. Pierre Baud est le grand spécialiste des figuiers. Il exporte ses jeunes arbres jusqu’en Suède et au Japon. Les figues bonbon de Nadine et Gilles ressemble fort à celles du figuier ‘Sucrette’ produit dans la pépinière Baud. Il résiste au froid jusqu’à moins 14°. Plus encore s’il est palissé sur un mur.
Pour réussir son figuier, ne jamais oublier qu’il s’agit d’une plante méditerranéenne qui aime la pluie au printemps mais tient bien au sec en été. Et qui aime chercher l’eau en profondeur, pas à la surface. Alors, si vous l’arrosez, arrosez doucement et longtemps, pour que l’eau pénètre profondément. Les figuiers arrosés superficiellement avec la pelouse sont malheureux comme tout. Les figuiers que l’on arrose rarement mais longtemps donnent de belles récoltes.
Le prix d’un figuier : d’une vingtaine à une centaine d’euros en fonction de sa taille. La croissance est rapide, on peut donc acheter un plan de petite taille.

Toutes les infos concernant la pépinière Baud, qui est à Vaison la Romaine : http://www.fig-baud.com/index.html




Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique