Accueil > RTL > Entre l'hiver et le printemps, le Forsythia

RTL


Entre l'hiver et le printemps, le Forsythia


Entre l'hiver et le printemps, le Forsythia

Thierry Denis nous parle Entre l'hiver et le printemps, le Forsythia

Lien pour écouter la chronique sur RTL

Cette semaine, ce n’est plus l’hiver. Pas encore le printemps. Il y a eu de la pluie, du vent, du grésil mais aussi du beau temps !

Chaque matin est une surprise. Mars est tout en contraste. En zigzag. Un coup de chaud, un coup de froid.

Un coup de parapluie entre deux rayons de soleil. Ces giboulées n’empêchent pas les oiseaux de chanter à tue-tête. Mieux, mardi, j’ai vu les grues passer, ces grands oiseaux qui reviennent d’Afrique. Mercredi, c’était le tour des mésanges à longues queues. Si jolies avec leurs plumes noires et rosées. C’est un signe qui ne trompe pas, les grues et les mésanges à longue queues.

Ces oiseaux migrateurs reviennent. Tout bascule.

Le beau temps arrive.

Du côté du jardin, ça se traduit par une explosion de fleurs. Au premier rang, l’armée des narcisses. Avec leurs trompettes jaunes pimpant. Et à côté, leurs copines, les primevères.

Celles qui poussent dans les fossés de Normandie, couleur crème au beurre et leurs cousines des jardins, multicolores : jaunes, rouges, roses ou pourprées. Des fleurs sans souci, qui font le bonheur des jardiniers paresseux. Elles adorent se ressemer dans les pelouses négligées, à qui on ne donne jamais d’engrais.

Côté arbuste, le roi du mois, c’est le Forsythia...  Avec ses centaines d’étoiles d’or, à touche-touche sur les branches nues. Un Forsythia, en mars, c’est 100% fleurs. Le feuillage, ce sera après, en avril, après la floraison.

Ce n’est pas un trop commun, trop banal . C’est beau, voilà tout. Au 19 siècle, c’était un arbuste rare, importé à grand frais de Chine... Le plus bel ornement des jardins de luxe. Aujourd’hui, tout le monde en a. Moi le premier. Tant mieux.  

Le Forsythia est top en mars, même s’il fait un temps de cochon. Il pousse dans tous les sols, même les « pleins de cailloux », calcaires, argileux, ou secs comme un coup de trique.

Les maladies, les parasites sont aux abonnés absents. Un Forsythia, c’est l’assurance santé au jardin. D’ailleurs les médecins chinois font des potions ravigotantes avec ses fruits... Je ne les ai jamais goûtées mais ça me tente !

Un autre truc sympa à savoir sur le Forsythia. Rien n’est plus  facile à bouturer. Vous êtes un jardinier nul et pourtant vous rêvez de donner la vie à un petit bout de bois. Comme les pros.  Avec le Forsythia, ça marche à 99%

La technique est très primitive. Coupez une branche, maintenant. 40 cm suffit. Piquez-la en terre. La nature se charge du reste, elle va s’enraciner.

C’est magique ! Un dernier conseil, cet arbuste fleurit bien plus sur les jeunes branches d’un an que sur les anciennes. Alors, juste après la floraison, taillez toutes celles qui ont fleuri. De nouvelles branches pousseront dans la foulée. Elles seront couvertes de fleurs l’an prochain.

Le Forsythia, c’est vraiment l’arbuste de la saison. En mars, les pépinières regorgent de jeunes plants en pot, déjà en fleurs. Ce serait bête de s’en priver.   




Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique